Sur la valeur marchande de la musique

Sur la valeur marchande de la musique

La musique enregistrée n’aura bientôt plus aucune valeur marchande. C’était prévisible depuis des années, mais avec l’annonce d’Apple, on est rendu en plein dedans.

J’aime bien rappeler ce que j’avais dit en 1997 à qui voulait bien l’entendre, Ô visionnaire autoproclamé que je suis : « Un album va devenir comme une carte de visite, qu’on donne pour attirer un public aux spectacles payants. » En effet, la rentabilité de la musique « live » elle, est restée intacte.

Ou comme le dirait Ross Gerber, du magazine Forbes :

This is the future of music where recorded music is losing its economic value while building an audience has become paramount for success. Give away the music and the fans will pay for live shows

Making Money In The Music Industry

Apple se lance à l’assaut du streaming, à lire sur Libération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *