La valse des cartouches d’encre

Les imprimantes pour ordinateur, je ne considère pas ça comme une technologie nouvelle. Ça fait quoi, 40 ans que ça existe ?

Pourquoi alors est‐ce qu’à chaque fois que j’imprime, on dirait que je suis un pionier dans le genre ? J’ai l’impression d’être le premier à demander la tâche hautement technologique suivante : imprimer un document sur une feuille de papier.

J’ai deux imprimantes. Une Epson et une Brother.

Brother MFC‐490CW

La Brother MFC‐490CW, c’est mon imprimante de tous les jour. Vous savez, ces tout‐en‐un à 120$ qui impriment, numérisent, faxent et photocopient. Pour la photocopie ça va. Pour la numérisation c’est quand ça lui tente. Le logiciel n’est pas très stable et il me laisse l’impression de dater de 1997. Pour ce qui est de l’impression, c’est très compliqué. Une fois sur deux je dois redémarrer mon ordinateur pour que les bidules se parlent entre eux. C’est désagréable quand je suis en plein travail.

Ce qui est génial avec cette imprimante, c’est qu’elle se branche soit en Wi‐Fi, soit avec un fil réseau ou en USB. Mais, en Wi‐Fi, la numérisation ne fonctionne jamais. C’est écrit sur tous les forums de discussion de la planète quand on cherche dans Google, mais étrangement, il n’y a pas de solution. Pour ce qui est de la connexion avec un fil réseau, j’ai eu beau y passer une soirée, ça n’a jamais voulu fonctionner. J’ai même changé ma carte réseau, sans succès. Alors j’y suis allé pour le USB. Mais comme toute bonne chose doit avoir des inconvénients, mon ordinateur refuse de démarrer si l’imprimante est branchée USB. Probablement un conflit… Un conflit de quoi, je ne le sais pas. En tout cas, j’ai pris l’habite de garder la Brother débranchée et de la brancher seulement lorsque je l’utilise.

Epson Stylus Photo 1400

Celle là c’est mon imprimante de photographies. Une belle bête payée plus de 400$ pour faire des imprimés de qualité. Elle possède 6 cartouches d’encre à 25$+tx l’unité. Et Epson insiste pour qu’on utilise de vraies cartouches Epson. L’imprimante refuse d’imprimer si autre chose est utilisé. On les comprend. L’encre est l’un des liquide les plus dispendieux sur la planète à 2700$ le gallon. On est loin du prix de l’essence.

Depuis que j’ai l’imprimante, j’ai changé les cartouches environ 2 à 3 fois chacune. J’achète toujours des vraies cartouches Epson. Mais leur logiciel de gestion d’impression (qui me rappelle les années Windows 3.11) m’a dit au moins à 5 reprises que ce n’est pas une vraie cartouche Epson. « Please use a Genuine Epson Cartridge you ignorant bastard ! ». C’est pas exactement ces mots là qui sont utilisés, mais c’est ce que j’interprète à chaque fois que ça arrive. On dirait que mon portefeuille le prend personnel.

J’écris à Epson. Ils me disent que je ne peux imprimer sans que le logiciel détecte des cartouches valides et que je peux leur envoyer la cartouche par la poste. Ils vont me la remplacer gratuitement. Sauf que je voulais imprimer maintenant, pas dans 6 semaines. Alors je la jette, je vais au magasin, j’en achète une autre. J’ai jeté pour 125$ de faux‐négatif comme ça. 30% du prix de l’imprimante aux poubelles.

Que faire ?

Alors j’ai décidé de partager tout ça. Ça ne règlera rien mais ça fait du bien.

Avez‐vous des problèmes d’imprimante chroniques vous aussi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *