3700 km de vacances

Pourquoi aller dans le sud quand on pourrait échapper à la canicule en découvrant le nord ? Cette année, nos vacances toutes québécoises nous on fait traverser le Bas‐St‐Laurent, le Saguenay‐Lac‐Saint‐Jean, le nord du Québec et l’Abitibi-Témiscamingue.

J’ai vu des villes et villages comme Le Bic, Rimouski, Chibougamau, Chapais, Lebel‐sur‐Quévillon, Senneterre, Macamic, La Sarre et autres Oujé‐Bougoumou du Québec.

J’ai visité 5 établissements de la Sépaq : Parc national du Bic, Réserve faunique Ashuapmushuan, Parc national d’Aiguebelle, Réserve faunique des Lacs‐Albanel‐Mistassini‐et‐Waconichi, Réserve faunique Assinica.

J’ai parcouru 36 km sur la Route du nord, en Toyota Echo.

J’ai réalisé combien c’est grand le Québec et que quand on arrive dans un village éloigné, qu’on a l’impression d’être au bout du monde et qu’on voit un chemin qu’on pourrait qualifier de secondaire avec une pancarte « Némaska : 310 km », c’est qu’il y a toujours quelque chose de plus loin.

Cette année, nos vacances furent 3700 km de pur bonheur.

Nos vacances en photos

3 comment(s)

Je suis allée en Ontario. Borden (Wasaga beach), Barrie, une autre petite ville dont j’oublie le nom et Toronto bien sûr.

Le retour s’est fait en 10 heures sous la canicule. Le meilleur test pour ma Honda. Après 7 ans, elle a encore du coeur au ventre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *