Patrick Matte

Walk Off The Earth et la liberté du mélomane

Sab et moi on est allé voir Walk Off The Earth (WOTE) en spec­tacle hier soir. C’était vrai­ment très bon. Du diver­tis­se­ment pur et du talent à profu­sion. Ça m’a fait philo­so­pher… WOTE est tout ce qu’il y a de plus moderne comme groupe. Viral sur YouTube, avec leurs vidéos low-budget, pas de compa­gnie de disque. On peut donc dire que c’est le public, au sens large, qui a choisi WOTE. Est-ce qu’on assiste à un chan­ge­ment de para­digme ? Au lieu d’avoir de la musique qui part de la busi­ness musi­cale jusqu’à nous, c’est main­te­nant nous qui choi­sis­sons ce que nous avons le goût d’entendre et le succès se crée collec­ti­ve­ment à partir de là ? C’est sûr que ça mène vers une frag­men­ta­tion des tendances, mais au final, c’est très inté­res­sant.

Écrit le 5 août 2016 par Patrick Matte

Répondre